Alice Thourot
Députée de la Drôme

Culture, le Plan de relance dans les territoires

Sur le terrain

Sur tout le territoire français, le monde de la culture a été particulièrement victime des conséquences de la crise sanitaire et du confinement, avec des pertes estimées à 22,3 Mds € pour l’année 2020, soit une baisse de 25% par rapport au CA de 2019).

Certains de ses secteurs majeurs, comme celui du spectacle vivant ou du patrimoine, ne parviennent d’ailleurs pas encore à reprendre une activité normale en raison de la fermeture des lieux culturels et des mesures sanitaires restrictives. Afin de préserver les 670 000 emplois de la culture, tout en se préparant aux enjeux d’avenir, ce secteur pesant autant que l’agriculture et équivalent à sept fois celui de l’automobile nécessite un soutien ambitieux en volume financier.

Le plan de relance doté de 2 milliards d'euros pour la culture

- 614 millions d'euros pour le patrimoine, alliant activité dans les territoires et attractivité de la France dont 280 millions d'euros pour la valorisation des métiers d'art et le savoir-faire d'excellence et 334 millions d'euros pour le soutien à la reprise d’activité des établissements publics patrimoniaux soutenant l’attractivité et le rayonnement international de la France ;

- 426 millions d'euros pour la reconquête de notre modèle de création et de diffusion artistique dont 206 millions d'euros pour le spectacle vivant subventionné ;

- 113 millions d'euros pour soutenir l'emploi artistique, redynamiser la jeune création et moderniser le réseau des établissements d'enseignement supérieur de la culture dont 13 millions d'euros pour soutenir l'emploi artistique, 30 millions d'euros pour une grande commande artistique d'Etat et 70 millions d'euros pour la rénovation des écoles de l'enseignement supérieur et culturel ;

- 428 millions d'euros pour la consolidation et la modernisation des filières culturelles stratégiques lourdement impactées par la crise dont 140 millions d'euros pour le plan filière Presse afin d’affronter la double crise conjoncturelle (impact de la crise sanitaire et restructuration de Presstalis) et 53 millions d'euros pour le Plan filière livre afin d’accroître la compétitivité des 10 500 librairies de France face aux plateformes et renforcer le rôle des bibliothèques dans les territoires.

En Auvergne Rhône-Alpes

Sur les 1,6 Mds € de crédits du plan de relance hors PIA 4, un total de 460 M€ (29%) sont d’ores et déjà répartis dans les territoires. Sur ce total, 250 M€ sont gérés au niveau des directions régionales des affaires culturelles (DRAC).

Au-delà des dotations en faveur des opérateurs nationaux (460 M€), les autres enveloppes du plan de relance (680 M€) ne peuvent à ce stade faire l’objet d’une présentation territorialisée, alors même que les bénéficiaires finaux des mesures seront bien répartis dans les territoires (soutien à la filière presse, soutien à la filière livre, soutien à la filière audiovisuelle, opérations gérées par le centre national de la musique, etc). Une territorialisation de ces enveloppes pourra être réalisée soit au fur et à mesure de la mise en œuvre de ces moyens exceptionnels, soit a posteriori.

A ces crédits s’ajoute une enveloppe de près de 79 M€, portée par le direction de l’immobilier de l’Etat (DIE) et issue du volet « Ecologie » du plan de relance, qui permet de financer 44 opérations de rénovation énergétique de bâtiments publics du domaine culturel.

En Auvergne Rhône-Alpes, 41 072 802 euros permettront de financer 22 projets retenus dont deux dans la Drôme (la Gare à Coulisses à Eurre-sur-Drôme (700 000 euros) et la restauration de la Cathédrale Saint-Appolinaire de Valence (1 434 000 euros)).


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion