Alice Thourot
Députée de la Drôme

Inauguration du Laboratoire isotopes stables au Tricastin

Sur le terrain

Alice THOUROT s'est rendue à l'inauguration du Laboratoire isotopes stables d'Orano Tricastin aux côtés de Jean-Bernard Lévy, Président-Directeur Général du Groupe EDF, Philippe Knoche, Directeur Général d’Orano, François Jacq, Administrateur général du CEA et d'Alain Gallu, Maire de Pierrelatte.

Avec ce laboratoire, Orano Tricastin se positionne sur des marchés stratégiques de pointe, crée une offre française de production d’isotopes stables et contribue à valoriser les technologies de la filière nucléaire.

Cette inauguration s'est déroulée dans le cadre d'une journée de rencontres des élus de la vallée du Rhône et des acteurs de la filière nucléaire française organisée par son collègue Anthony Cellier, député du Gard, à laquelle a été conviée une centaine d'élus du territoire.

Lors de son discours, Alice Thourot s'est dit honorée de participer à leurs côtés à l’inauguration de ce Laboratoire isotopes stables dont les premières productions débuteront en 2023. Cet événement est majeur pour l’ensemble de la filière nucléaire et pour notre territoire.

En effet, la filière du nucléaire représente une industrie de pointe française. Elle est la troisième filière industrielle de France. Du nucléaire dépendent notre avenir énergétique, notre avenir stratégique et notre souveraineté nationale. Le Président de la République lui-même l’a d’ailleurs rappelé en décembre dernier "Notre avenir passe par le nucléaire".

Ces enjeux de souveraineté nous apparaissent d’autant plus prégnants à la sortie de la crise sanitaire que nous avons traversée.

Ce secteur est actuellement en pleine mutation et fait face à de nombreux défis : fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim, prolongation de la durée de vie des centrales existantes, multi-recyclage des combustibles usés, développement de nouvelles générations de réacteurs et baisse de la part du nucléaire dans le mix électrique à l’horizon 2035 ; notamment pour atteindre les objectifs environnementaux fixés par l’Accord de Paris et la neutralité carbone à l’horizon 2050.

Le site du Tricastin se trouve au cœur de cette politique énergétique et de ses enjeux. En effet, la vallée du Rhône est l’exemple parfait de la complémentarité et de la diversité du bouquet énergétique français. 

Sur la seconde circonscription de la Drôme par exemple figurent :

- plusieurs parcs éoliens dont celui Marsanne qui est en cours de renouvellement ;

- l’un des plus grands parcs photovoltaïques en Rhône-Alpes, à Montéléger, et ses 35 000 panneaux solaires ;

- la centrale nucléaire du Tricastin à la frontière de 3 régions (PACA, AURA et Occitanie), de 4 départements et qui depuis sa mise en service participe activement au dynamisme du tissu économique local.

Si ce site du Tricastin a historiquement joué un rôle important, en contribuant directement à la production du combustible nucléaire, notamment pour EDF ; Il est également résolument tourné vers l’avenir, et s’est porté candidat à l’accueil de réacteurs nucléaires nouvelle génération de type EPR ; candidature pour laquelle ce site a reçu le soutien transpartisan de nombreux élus du territoire.

Le lancement de ce laboratoire d’isotopes stables par Orano le positionne sur des marchés stratégiques de pointe, crée une offre française de production d’isotopes stables  et contribue à valoriser les technologies de cette filière d’excellence.

Alice Thourot a salué ce choix d’innover et de mettre l'expertise et les savoir-faire d'Orano dans la chimie et l’enrichissement de l’uranium au service de la médecine, de l’informatique ou du secteur industriel.

C’est une réelle fierté que d’assister à cette innovation qui permet à l’industrie nucléaire française de se maintenir à la pointe de l’excellence et qui permettra à notre territoire de rayonner.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion