Alice Thourot
Députée de la Drôme

Mon parcours

Montélimar c’est une ville que j’ai choisie, et dans laquelle je vis, depuis plus de 10 ans désormais. Je suis venue ici pour y travailler et parce que la région me plaisait. J’y suis restée pour sa beauté, pour sa lumière aussi…

Jeunesse et études

Alice Thourot est née en Lorraine en 1985. Elle suit des études de droit dans les facultés de Nancy puis de Lyon au cours desquelles elle se spécialise en droit privé puis en droit des affaires, mention droit social.

Durant son cursus universitaire, elle saisit l’opportunité d’étudier un an à Thessalonique, en Grèce, dans le cadre du programme Erasmus. Convaincue que l’Europe est une chance, elle renouvellera l’expérience lors d’un stage en cabinet d'avocats à Prague, en Tchécoslovaquie.

Elle entre par la suite à l’école d’avocat de Lyon en 2009.  De 2009 à 2011, elle travaille successivement en tant que juriste d’affaires règlementaires chez Danone puis effectue son stage d’élève avocate chez Ernst & Young. En 2011, elle obtient le Certificat d’aptitude à la profession d’avocat.

Début de carrière comme avocate

Une fois le serment prêté, elle s’inscrit au barreau de Valence et s’installe directement à Montélimar où elle intègre le cabinet d’avocat Champauzac au sein duquel elle se spécialise en contentieux et conseil en Droit des collectivités locales et Droit immobilier.   

En 2015, elle complète sa formation en intégrant l’Incubateur de l’Ecole de Management de Lyon – Formation Start- up & Relève.

Engagement auprès d'Emmanuel Macron en 2017

Jamais encartée ni politisée avant son engagement auprès d’Emmanuel Macron, elle a été séduite très tôt par le projet du candidat aux élections présidentielles de 2017.

Elle a suivi son parcours durant plusieurs mois avant d'adhérer à «La République En Marche », au cours de l'été 2016. Durant la campagne présidentielle de 2017, elle crée et anime le comité local du mouvement En marche ! à Montélimar.

En juin 2017, à 31 ans, elle est élue députée de la 2ème circonscription de la Drôme.

Avant En Marche, je ne m'étais jamais sentie vraiment représentée et n’avais jamais envisagé faire de la politique. Je m’y étais toujours intéressée, en tant que spectatrice. J’ai voulu passer de spectatrice à actrice de la vie publique.

Son engagement pour les Drômois depuis 2017

Au sein de l’assemblée nationale, elle siège au sein de la Commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l’administration générale de la République.

Elle est également :

  • Vice-présidente du groupe d’études parlementaire consacré à l’urbanisme
  • Co fondatrice du Collectif « Accélérons la transition écologique et solidaire » au coté de Matthieu Orphelin
  • Membre du Groupe d’étude « Condition animale » ;
  • Membre du bureau de la Commission d'enquête relative à l'état des lieux, la déontologie, les pratiques et les doctrines de maintien de l'ordre

Elle siège par ailleurs au Conseil d’administration de l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (OFPRA).

Enfin , elle est membre de l’Assemblée Parlementaire Franco-Allemande. 

Très investie sur les questions de sécurité, elle est missionnée en 2018 par le Premier Ministre avec Jean-Michel FAUVERGUE (ancien patron du RAID) pour mener une réflexion sur le continuum de sécurité en France. Elle rend un rapport parlementaire fin 2018 « d’un continuum de sécurité vers une sécurité globale ».

En 2019, elle intègre la mission d’information sur les fichiers mis à la disposition des forces de sécurité,  et est nommée rapporteure sur la proposition de loi relative à l’harmonisation de l’utilisation des caméras mobiles par les autorités de sécurité publique.

En 2020, elle est la co-auteure et rapporteure de la proposition de loi « Vers une sécurité globale ».

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion